Contact
Cart
Login

Les vélomobiles sont chères!

......................................................

HISTOIRES DE LA COMMUNAUTÉ VÉLOMOBILE

Les vélomobiles sont chères!

Auteur: BEN PARKE

......................................................

 

......................................................

 

L'idée d'une vélomobile m'intrigue depuis un certain temps. Cela semblait idéal pour rouler dans les rudes hivers du Minnesota, mais le prix ? 5 000 dollars ou plus pour un véhicule d'occasion ?!? Je ne me qualifierais pas de radin en soi, mais pour moi, c'était cher pour quelque chose que j'utiliserais pour un ou deux week-ends dans le froid, d'autant plus que je n'avais jamais dépensé plus de 2 000 dollars pour un vélo.

 

J'aime construire des choses. Sur des forums en ligne, je suis tombé sur des gens qui avaient construit des coques en coroplast pour des trikes. J'ai fait une bonne affaire en achetant un tricycle Trice T et j'ai commencé à construire une coque. La création qui en a résulté était... euh, intéressante ? Oui, elle rendait le trike un peu plus rapide, mais pas plus que mon vélo couché à deux roues le plus rapide. Il était difficile d'y monter et d'en descendre et il avait l'air... ridicule. N'étant pas du genre à me laisser décourager par un résultat médiocre, j'ai décidé d'essayer de construire une véritable vélomobile. Je veux dire, c'est juste une coque en composite avec des pièces de vélo. Comment cela peut-il être difficile ? Et cela devait coûter moins cher que d'acheter une vélomobile d'occasion.

 

On dit que l'innocence est un bonheur. Après avoir consulté abondamment YouTube sur la façon de construire des kayaks en bandes de cèdre, je me suis mis à construire une coque en bandes de cèdre. Un mois plus tard, la coque était terminée. J'ai commencé le projet en septembre et je pensais avoir terminé pour Thanksgiving. Thanksgiving est passé et je n'avais absolument pas terminé. Mais j'étais sûr que j'en aurais fini pour Noël. J'ai alors rencontré des problèmes pour régler la direction et aligner le groupe motopropulseur, et j'ai découvert que l'avant du cockpit était trop éloigné de moi. Après quelques modifications importantes et beaucoup de frustration, j'ai finalement mis la vélomobile en cèdre sur la route. Nous sommes à la mi-avril.

 

J'ai roulé un peu avec pendant l'été, mais à plus de 90 livres, ce n'était pas la meilleure expérience de conduite. Après avoir découvert à quel point mes passages de roues ouverts étaient mauvais d'un point de vue aérodynamique, j'ai décidé de reconstruire une grande partie de l'avant avec de la fibre de carbone.

 

Au Noël suivant, la tentation d'acquérir un vélomobile commercial m'a conduit à m'offrir un Quest XS de 10 ans pour Noël. Je me suis dit que je l'utiliserais pour me guider dans l'amélioration de mon vélomobile de construction artisanale et que je vendrais ensuite la Quest.

 

La Quest était tellement plus légère, tellement plus rapide, tellement mieux construite. Je me suis toujours demandé pourquoi les conducteurs de vélomobiles n'enfourchaient presque jamais leur vélo non réparé. La Quest m'a permis de répondre à cette question. Le problème, c'est qu'il m'a donné envie de quelque chose d'encore mieux. Je voulais une meilleure circulation de l'air et un poids plus léger. Plus de rigidité et d'efficacité. Lorsque l'occasion s'est présentée d'acquérir un Bülk, j'ai passé commande.

 

Entre les coûts de construction de la vélomobile en cèdre et le coût d'achat de la Quest XS, j'avais maintenant réussi, dans mon approche budgétaire, à investir à peu près le même montant qu'un nouveau Bülk.

 

Pourquoi les vélomobiles sont-elles si chères à construire ? Presque tout est fait de fibre de carbone, déposée à la main dans des moules faits à la main à partir de bouchons faits à la main. Les matériaux nécessaires à la fabrication de la coque ne sont pas vraiment bon marché, en particulier la résine époxy. Celle-ci doit durcir dans des conditions très contrôlées, et même la peinture demande beaucoup de travail. Les petits trous laissés dans la matrice de résine doivent être comblés avec du mastic, puis tout est poncé pour obtenir une finition aérodynamique lisse. Le processus de peinture dure près d'une semaine. Vient ensuite l'installation des pièces intérieures, où tout doit être parfaitement aligné. L'ensemble du processus de construction peut prendre jusqu'à 6 semaines, du moins si vous voulez que tout soit bien fait.

 

Bien sûr, ce serait formidable si les vélomobiles pouvaient être construites et vendues à un prix inférieur. Ce que j'ai appris de mon propre processus de construction, c'est qu'il y a des compromis à faire en termes d'efficacité et de plaisir de conduite dans une construction à budget réduit. Des efforts ont été faits pour produire une vélomobile robuste et bon marché. Une société australienne propose une vélomobile moulée par rotation qui est pratiquement indestructible. Elle pèse également plus de 70 livres et n'est pas particulièrement rapide. Il en existe quelques unes aux États-Unis qui sont mises en vente d'occasion chaque année, car leurs propriétaires passent à un modèle plus performant ou abandonnent complètement la pratique du vélomobile. Il y a ensuite les vélomobiles en fibre de verre, qui peuvent peser 80 livres ou plus. La fibre de verre est bon marché mais n'est pas réputée pour sa rigidité. Cela signifie que l'effort que vous fournissez en pédalant n'est pas entièrement transféré à la transmission. Un vélo lourd et souple est également synonyme d'une accélération et d'une montée moins bonnes, deux facteurs qui peuvent faire perdre beaucoup de temps dans les trajets quotidiens et ôter une grande partie du plaisir de rouler. La baisse des coûts de production a également une incidence sur la qualité des pièces de la transmission et sur la précision de l'assemblage. Les manettes et les dérailleurs moins chers ne fonctionnent pas avec autant de précision que sur mon premier vélo couché. L'assemblage effectué par une main-d'œuvre moins qualifiée peut également conduire à des transmissions mal alignées et à une mauvaise action de la direction et de la maniabilité, à supposer que ces éléments aient été bien conçus au départ. Tout cela se traduit par une expérience de conduite médiocre et pourrait amener de nombreux cyclistes potentiels à décider que les vélomobiles ne sont pas faits pour eux, sans parler des problèmes de sécurité liés à des pièces défectueuses.

 

Vous vous souvenez que j'avais dit que je voulais une vélomobile pour m'amuser le week-end ? Il s'avère que j'aime tellement rouler avec le Bülk que j'ai commencé à me déplacer et à faire toutes mes courses avec. En fait, ce que je voulais être un jouet pour le week-end a maintenant remplacé ma voiture.

 

Parlons un peu de voitures. L'AAA réalise chaque année une étude sur le coût moyen de possession d'une voiture. En 2023, aux États-Unis, ce coût s'élève à... 12 182 dollars, sur la base d'une conduite de 15 000 miles. Ce montant tient compte de la dépréciation, de l'essence, de l'entretien, des taxes, de l'immatriculation, de l'assurance et des remboursements de prêts. Ces chiffres varient évidemment en fonction de la voiture et du conducteur, mais la comparaison de ce coût annuel avec le prix d'achat d'une vélomobile donne une idée de la situation. L'entretien annuel d'une vélomobile coûtera environ 100 dollars pour un bon jeu de pneus Contact Urban et un flacon de lubrifiant pour chaîne. Tous les deux ans, vous pouvez acheter une nouvelle chaîne, ce qui revient à environ 120 dollars. Il n'y a pas de frais d'immatriculation ni de taxes annuelles, ni d'obligation d'assurance. Les vélomobiles ont également tendance à conserver leur valeur plus longtemps que les voitures. Il est évident qu'il sera difficile de transporter sa famille dans une vélomobile, mais une famille pourrait potentiellement remplacer au moins un véhicule par une vélomobile. Si l'on considère le nombre de véhicules à occupant unique en circulation, il semble qu'il y ait là une opportunité pour un grand nombre de personnes.

 

Le passage à la vélomobile permet également de réaliser d'autres économies potentielles. Le coût moyen des soins de santé aux États-Unis, qui s'élève à 12 000 dollars par an, est à peu près équivalent à celui de la possession d'une voiture. Les principaux problèmes de santé aux États-Unis sont actuellement les maladies cardiaques, le cancer, les opioïdes, l'obésité et les maladies des voies respiratoires inférieures. Le vélo ne guérit peut-être pas tous ces maux, mais il peut certainement y contribuer. J'ai constaté que je suis plus motivé pour manger plus sainement, je dors mieux, je suis plus productif et plus heureux depuis que je fais la navette en vélomobile. Certaines personnes peuvent également trouver que la vélomobile élimine la nécessité de s'abonner à une salle de sport, ce qui permet d'économiser encore un peu plus d'argent.

 

La dernière économie que j'ai réalisée est celle du temps. Certes, aller partout à vélo prend plus de temps, mais je passais déjà 45 à 60 minutes par jour à faire de l'exercice. Désormais, ce temps est intégré à mon trajet quotidien.

 

On peut aussi acheter un vélo bon marché et faire la navette avec, et pour les gens qui vivent dans des climats plus doux, c'est une option légitime. Pour moi, le vélomobile, bien qu'il représente un investissement plus important, est l'option la plus sensée. J'aime la protection contre les intempéries, l'efficacité accrue, le fait que le transport de marchandises n'a pas d'incidence sur l'aérodynamisme, ainsi que la sécurité et la visibilité accrues de la coque.

 

Cela dit, certaines personnes ont construit leur propre vélomobile et sont suffisamment satisfaites du résultat. Pour certains, il s'agit simplement d'une protection contre les intempéries et ils peuvent s'accommoder des compromis en termes de performances. Pour ma part, ce n'est que lorsque j'ai eu un Bülk que le niveau de performance a été suffisamment proche de celui d'une voiture pour que je puisse m'en passer.

 

Alors oui, les vélomobiles, comme beaucoup de choses de nos jours, sont chères, mais la qualité que vous obtenez pour l'investissement est significative et je pense que cela vaut la peine d'économiser. À long terme, vous récupérerez une grande partie de cet investissement en économisant sur les frais de transport. Il m'a fallu beaucoup de temps et d'argent pour apprécier la complexité de la conception et de la construction d'une vélomobile. Même si j'aurais préféré ne pas apprendre à la dure et au prix fort, j'apprécie beaucoup plus la qualité d'une vélomobile construite dans le commerce.

 

Comme toujours, si vous souhaitez en savoir plus sur les vélomobiles, cliquez sur le lien dans la description où vous trouverez des informations sur la vélomobile que je conduis et contactez-moi pour obtenir de l'aide afin d'organiser un essai et obtenir votre propre vélomobile. Comme toujours, merci d'avoir regardé, roulez prudemment, n'oubliez pas d'aimer et de vous abonner, et je vous verrai dans la prochaine vidéo.

Do you need technical support for your velomobile?
Do you want to get the latest news?
Do you want to see useful videos with velomobile maintenance, improvements, how it works info and more?

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes

Ceci fermera dans 0 secondes